• Comment sommes nous devenus camping-caristes.

    Lorsque j'étais enfant, les vacances étaient à 80% chez les grand-parents en Bretagne, non loin de la mer. Avec l'âge l'envie d'aller voir ailleurs est devenue forte.


    Mon paternel avait, en sa jeunesse, fait le trajet Paris St Brieuc en solex puis en mobylette, d'une seule traite. Évidemment, j'ai eu le souhait de relever le défi, mais comme je suis une fille, j'ai invité Madame Prudence à mes côtés ; pas question de faire le trajet en une seule journée, ni seule. Donc, je suis partie avec une amie et nous avons fait la route en trois étapes. Nous étions jeunes et sans trop le sous donc le camping nous paraissait évident. J'ai acheté une petite canadienne et nous voilà parties à l’aventure....

    Le pourquoi de cette passionLe pourquoi de cette passion

    C'est le début de vacances itinérantes.... C'est aussi lors de ces vacances que j'ai rencontré mon mari.

     

    Nous avons renouvelé l'exploit mais direction Le Cher....

    Puis ce fut le mariage. Pour nos premières vacances, nous avons fait la côte nord de la Bretagne ; nous sommes partis du Mont St Michel jusqu'à Roscoff, sous toile en déménageant tous les 2 ou 3 jours.

    Les enfants sont arrivés, il a fallut freiner nos ardeurs à voyager.... le camping c'était pour le mois complet.... il faut dire que la tente n'était plus tout à fait canadienne mais plutôt familiale, donc plus difficile à démonter et remonter.

    Lorsque nous avons retapé notre maison, nos mômes passaient leurs vacances chez les grand-parents, au bord de la mer (même endroit que moi enfant, en fait !) ; quant à nous, nous prenions 8 jours en tout et pour tout et nous faisions un hôtel par nuit afin de visiter le maximum de pays..... mais l'hôtel, ce n'est pas notre truc, car en plein mois d'aout il faut réserver, fini l'improvisation !!!

    Nous avons repris la tente.... mais l'âge venant, le confort minimum ne nous allait plus... Ce retrouver en pleine nuit avec un matelas qui se dégonfle, le matin enfiler des chaussures avec des limaces qui se sont glissées à l'intérieur, la pluie et l'humidité.... ON EN A MARRE !!!!!

    Alors, nous avons pensé camping-car pour la retraite.... mais la retraite c'est loin, de plus en plus loin... trop loin, alors nous nous sommes lancés.

     

    Le premier CC visité, un combi VW :

    Le pourquoi de cette passion

     

    Trop petit, on ne pouvait pas tenir debout.

     Puis ce fut notre fourgon adoré :

    Le pourquoi de cette passion

    Nous en avons trouvé des routes du bonheur avec ce pépère, que de joie... ! Et c'est avec lui que le virus s'est définitivement incrusté.

    « Passer d'un fourgon à un profilé.Une passion »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Dimanche 25 Mai 2014 à 20:40

    Bonjour

    J'ai moi même démarrer le camping en partant aussi en mobylette, c'était une spéciale TT.

    Auparavant, j'ai découvert le camping en étant dans les scouts de France.

    Bref! Le camping-car c'est le Top à condition d'aimer la nature et de côtoyer nos voisins, de respecter la nature etc ...

    Bonnes ballades et peut être que nos chemins se croiseront, non ?

    Bernard yes

     

    1
    Marsu
    Mercredi 29 Février 2012 à 21:03

    Nous, on a commencé le ping car parce que j'ai été mis en invalidité totale categorie 2 a 45 ans !! J'ai cédé mon entreprise de transport parce que si je ne pouvais plus rouler, ça ne m'interessait plus !! Mais comme j'avais encore un fils a la maison, on partait toutes les vacances scolaires mais sans la maman qui était au boulot !! Je sais, c'est pas tres moral mais c'est ainsi !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :