• Les inconvéniants de l'occasion

    Notre premier camping-car était d'occasion. Aucun soucis, il était nickel. seule, une partie du lino avait été refait, dû certainement, aux brûlures de cuisson.

    Le deuxième était neuf donc pas de soucis. Nous n'avons rien bricolé dedans, ou très peu, un crochet par ci, par là. Mais rien de bien méchant.

    Pour le dernier, d'occasion, dès l'achat nous aurions du nous méfier. Trop de bricolage, même si le CC était du propreté étonnante, n'est pas toujours très bon. 

    A suivre......

    (pas le temps de finir pour ce soir, il faut faire à manger !)